REMPLACEMENT DU MOTEUR (2)

Le yanmar 3 GM ayant manifestement bénéficié d'un "sur entretien" a commencé a montrer des signes de fébrilité synonymes d'un entartrage ( alarmes température fréquentes ) , un détartrage par circulation de vinaigre blanc a fait disparaitre les alarmes température mais n'étant pas convaincu de la totale efficacité , j'ai décidé de changer de moteur , décision appuyée par le fait qu'un manque de puissance se faisait très présent dans beaucoup de mes déplacements où j'ai un petit semi-rigide en remorque .

Après une étude du marché mon choix s'est porté sue le moteur Betamarine Beta 30 , base Kubota marinisée en Angleterre.

 

 
DEBARQUEMENT DU YANMAR :

Après débranchement de toutes les connexions électriques , eau , gazoil ...
le moteur a été débarqué en utilisant un palan à chaine et la bôme .



Opération simple et sans danger , il suffit de capeler un palan sur la bôme à la verticale de la descente et d'assurer le palan en gréant 2 drisses dyneema de 8 au droit du point de saisie du palan.




Mater la bôme d'environ 20/25° par rapport à l'horizontale permet de gagner en hauteur pour la sortie du moteur .




L'orientation angulaire transversale de la bôme est obtenue par l'intermédiaire du palan de GV et d'un 2ème bout gréé entre la bôme et le rail de fargue sur l'AV du mat , ce bout est repris sur un winch .




L'opération peut paraitre stressante mais rien ne semble forcer dans le système .


Il est Quand même intéressant d'être 2 pour effectuer la manip , les différentes phases : sortie du bateau , orientation de la bôme , guidage de la descente en sont nettement facilitées .




Les difficultés rencontrées sont liées au palan : la chaine manœuvre a la fâcheuse manie de s'accrocher partout et dans notre cas une chaine de charge de 3m était trop courte et il a fallu faire une pause caler le moteur , reprendre l'élingage et poser définitivement .




L'opération dure moins d'une 1/2 heure .



   
MISE EN PLACE DU NOUVEAU MOTEUR :


Le volvo d'origine avait un inverseur avec sortie à 7° , le yanmar avait une sortie droite qui avait nécessité la mise en place d'une cale en pente , le nouveau moteur a une sortie à 7° il suffit donc d'enlever la cale .
L'empattement du nouveau moteur est inferieur de 20 mm à celui du volvo , j'ai donc intercalé une plaque de 10mm derrière chaque patte moteur et on se retrouve dans une configuration identique à celle du volvo d'origine et on peut s'installer directement sur le bâti d'origine .
J'ai confectionné un gabarit du moteur pour faire les présentations et surtout pour réaliser le remplacement du tube d'étambot .
A noter que pour rester dans des hauteurs de silentbloc raisonnables j'ai rehaussé le bâti de 20mm à l'aide de cales de bois .







L'embarquement du nouveau moteur a été fait par le même procédé que le débarquement de l'ancien c'est a dire avec la bôme et un palan .




Pour le rentrer dans le "trou" j'ai utilisé une élingue textile plus longue le palan se trouvant à la verticale de la dernière marche de la descente .




Prérégler les silentblocs à la hauteur trouvée en présentant le gabarit , lever le moteur jusqu'à ce qu'en poussant dessus on puisse poser les silentblocs arrières sur le bâti puis continuer à descendre le palan en poussant sur le moteur qui va glisser sur le bâti .
Comme nous étions 2 il y avait un qui tirait vers l'arrière et il est arrivé sans problème à sa place .


Vient maintenant la partie la plus ennuyeuse : le lignage , opération ou il faut savoir s'arrêter !
Un contrôle/rectification sera fait après la remise à l'eau .
Fixation du moteur sur le bâti et serrage .


Puis tous les branchements : électriques , gasoil , eau , échappement , commandes inverseur et accélérateur ...

2 difficultés rencontrées dans ces branchements :

- l'échappement n'étant pas du même coté que sur les moteurs volvo et yanmar , le parcours du tuyau jusqu'au waterlock était plutôt sinueux et j'ai du me résoudre à déplacer le waterlock ce qui a provoqué un gros chamboulement sur l'arrière du moteur :
-déplacement de la prise d'eau de mer
-déplacement de la pompe électrique d'assèchement
-Modification du cheminement des tuyaux échappement de ventilation et d'assèchement et de certains câbles électriques  .

- Le tableau de commande est à la table à carte et pour passer le faisceau (sans couper la
prise ) ce fut une joyeuse prise de tête !

Les effets collatéraux de ce remplacement sont  :

- remplacement et déplacement du passage coque de prise d'eau , du filtre eau de mer , de l'anti siphon car le circuit eau de mer est en 20mm intérieur à la place du 15mm existant

-remplacement des raccords et tuyau gasoil pour passer en 8mm intérieur .

Purge du circuit de gasoil et démarrage du moteur , ca marche !

Sur le terre plein où le bateau est au sec il n'y pas d'eau , il faut aller à 150m avec des seaux donc les essais ont été brefs ! Avec 6 seaux on tourne à peine 5 mn !

Le remplacement du moteur a été accompagné d'autres opérations :

- remplacement du tube d'étambot
- remplacement du joint Volvo
- remplacement de la bague hydrolub
- démontage nettoyage du réservoir + mise en place d'une trappe de visite

Autant dire visite complète de l'appareil propulsif (mécanique !)

 Un calcul à l'aide du tableur Propking me donne une hélice de 15x10 pour la marche avant soit ce qui était déjà en place , je laisse donc l'hélice comme elle est réglée je verrais à la mer s'il faut changer .
Le ratio de marche arrière étant très diffèrent j'ai diminué le pas de marche arrière qui était de 13 pour le passer à 10












RETOUR PAGE TRAVAUX  /  ACCUEIL